Aller au contenu principal

Produits accessibles, en ligne et en saison, dans les Basses-Laurentides

Présentation du plant d'ail

Le terme « Ail », en lui-même, vient du latin allium et est possiblement une dérivation des mots grecs « jaillir de », faisant allusion à la rapidité du bulbe à se diviser en plusieurs caïeux semblant littéralement en jaillir. D’autres prétendent que le terme Ail serait plutôt inspiré du mot celte all signifiant « piquant ».

Le mot Ail est masculin, mais qu’en est-il de son pluriel? Et bien, il est classiquement écrit « des aulx » mais, heureusement, simple-ment dire « des Ails » est également accepté!

Famille :  Liliacées ou Alliacées

Cousins :  Lys et Tulipes

Autres Liliacées comestibles : Ciboulette, échalote, oignon et poireau

Nom Latin :  Allium sativum vsr sativum

Nom français :  Ail à col mou

Ex. variétés :  Messidor, Transylvanian...

Nom Latin :  Allium Sativum L., sous-espèce ophioscorodon

Nom français :  Ail à tige dure

Ex. variétés :  Music, Northern Qc, Chesnok Red...

La connaissance anatomique du plant est d’un réel intérêt pour les producteurs, et ce, surtout pour des raisons agronomiques. Ces informations offrent la possibilité d’émettre rapidement un diagnostic à la suite d’attaques de ravageurs ou de maladies, touchant spécifiquement certaines parties du plant.

L'anatomie du plant d'Ail est composée de 5 à 7 différentes parties :

À l’inverse, la méconnaissance des différents éléments du plant peut impacter la récolte en retardant le diagnostic et/ou les traitements phytosanitaires.

Le plant d’Ail possède des racines ayant plusieurs filaments permettant d’aller chercher tous les nutriments nécessaires à sa croissance.

Bulbe

La partie commercialisée et nommée « tête d’Ail » et est en fait le bulbe de la plante. Chaque variété possède différentes caractéristiques dont variance de goût, couleur et grosseur.

Caïeux

Les caïeux qui composent le bulbe sont communément appelés « gousses ».

Variant de 4 à 12 caïeux par bulbe, leur grosseur diffère grandement d’une variété à l’autre.

Feuilles

La première feuille, en commençant par le sol correspond à la pelure la plus externe du bulbe lorsque celui-ci sera séché (conditionné). Ainsi de suite, les autres feuillies formeront les pelures entourant le bulbe pour le protéger.

Tige

Supportant les feuilles, la tige est bien différente s’il s’agit d’une variété à tige dure telle la Music ou une variété à col mou dont la Messidor.

Hampe Florale

Logée au somment de la tige, la hampe florale est nommée « fleur d’Ail », bien qu’il ne s’agisse pas réellement d’une fleur.

La hampe florale exige beaucoup d’énergie et cela impacte la croissance du bulbe.

Si cette hampe n'est pas enlevée, le plant n’atteindra que le ⅔ de son potentiel de grosseur mais sera bien sûr comestible.

Ce sacrifie en vaut la peine si l'objectif est de créer des bulbilles. Seules les variétés à tige dure peuvent former une hampe florale contrairement au col mou.

Bulbilles

Les bulbilles joliment surnommées les « caïeux aériens » sont le résultat de la floraison de la hampe florale laissée sur le plant.

Les bulbilles sont consommables crues ou cuites bien que rarement commercialisées.

Généralement créées pour en faire faire de la semence, les bulbilles sont des clones de la plante-mère et sont exemptes de maladie.

Toutefois, il faut se montrer patient, car les bulbilles plantées formeront d’abord des ronds (1 seul caïeu) qu'il faudra récolter, faire sécher et resemer 2 ou 3 ans avant de pouvoir récolter un bulbe d'ail de dimension optimale.

Le rendement et la taille des bulbilles varient grandement d’une variété à l’autre, passant de 15-20 unités à plus d’une centaine par fleur!

Alors, suite à ces détails anatomiques,

s'agit-il d'une plante annuelle ou vivace?

L’Ail peut être considéré comme une plante annuelle lorsque reproduit à partir de ses bulbilles et également considérée être une vivace lorsque reproduite à partir de ses caïeux.

De plus, toutes les variétés d’Ail sont cultivées grâce à la multiplication de caïeux ou bulbilles qui proviennent directement de plantes-mères. L'Ail est reproduit grâce à ses clones sans qu’il n’y ait de croisement ni échange de matériel génétique entre les plants. La sélection des plants destinés à la semence devient donc une étape cruciale pour éviter de propager maladies ou ravageurs.

Racines Fasciculées